Afin de développer un réseau d’information et renforcer la collaboration, chaque acteur de la chaîne est tributaire d’un rôle bien déterminé.

Les institutions financières et non financières désignées par la loi :

  • Mettre en place un système de vigilance de LBC/FT
  • Déclarer les opérations suspectes de blanchiment de capitaux au SAMIFIN

Samifin :

  • Traiter les DOS provenant des entités déclarantes
  • Transmettre au parquet les rapports pour les dossiers ayant des indices sérieux de blanchiment
  • Dynamiser la collaboration entre les institutions publiques ou privés impliqués dans la LBC/FT

Justice :

  • Recevoir du SAMIFIN les rapports d’analyses d’opérations suspectes de blanchiment de capitaux relatifs aux dossiers susceptibles de blanchiment de capitaux
  • Procéder à des enquêtes judiciaires afin de poursuivre les acteurs de blanchiment et des infractions d’origine et confisquer les produits de crime

Administrations publiques :

  • Faciliter l’accès du SAMIFIN aux renseignements relatifs au traitement de DOS
  • Prendre part à la LBC/FT dans le sphère de compétence respective en tenants compte des recommandations reçues du SAMIFIN

La figure ci-dessous décrit le fonctionnement de cette chaîne :