Avec l'appui du COMESA, la délégation de l'ESAMLG ainsi que du SAMIFIN ont rencontré les organes d'application de la loi et les autorités judiciaires. Les séances de formation concernent: 

i. l'enjeu de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisime et le rôle de la CRF

ii. Au niveau de la phase de détection : à améliorer l’implication des organismes publics en matière d’échange de renseignements;

iii. Au niveau de la phase de poursuite et de répression : à renforcer le système de répression des infractions de corruption, de blanchiment et assimilées.

 
La séance de sensibilisation a été développée dans le cadre d’un atelier d'une journée. Elle s’inscrit dans la suite d’une initiative portant sur l’amélioration du traitement des dossiers de blanchiment, à l’endroit de ces acteurs.