Madame le Conseiller en Paix et Développement/Team leader gouvernance, représentant Madame la représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement,

Monsieur le Coordonnateur du Secrétariat technique du « Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix » /PBF,

Madame la Coordinatrice du programme MASE et mesdames et monsieur du COMESA,

Mesdames et messieurs les directeurs généraux, directeurs et représentants des entités en vos rangs et fonctions respectifs tous protocoles observés,

Mesdames et messieurs,

Tout d’abord je tiens à adresser à tous mes remerciements d’avoir honoré de votre présence la présente cérémonie. Merci pour votre temps et votre soutien à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Nous sommes réunis aujourd’hui pour le lancement officiel de la plateforme numérique centralisée. C’est un concept qui a vu le jour il y a trois ans de cela suite au constat fait par le SAMIFIN que l’échange d’information est essentiel pour la réussite de la lutte contre la corruption, le blanchiment et le financement du terrorisme. En tant que service de renseignements financiers, le SAMIFIN a sa propre base de données. Cependant, le service est plus que dépendant des informations reçues des entités déclarantes ainsi que des organismes à qui le SAMIFIN adresse des demandes d’informations. Nous sommes également partis du constat que les cas que nous traitons ont une connexion sur des faits dont peuvent être saisis différents organes d’investigation.

Nous sommes donc arrivés à la conclusion que les informations que chacun détient isolément ne valent pas grand-chose tandis qu’une fois réunis ces informations peuvent aboutir à des résultats probants. Les criminels et notamment les délinquants économiques et financiers travaillent en réseau. Le succès de notre lutte commune dépend de notre capacité à travailler ensemble et à joindre nos efforts pour détecter et démanteler les réseaux criminels.

La plateforme numérique centralisée répond à ce besoin de disposer de toutes les informations qui serviront à identifier les acteurs de corruption, de blanchiment et de crimes organisés. La plateforme numérique centralisée réunit les principaux acteurs d’investigations, dont la gendarmerie nationale, la police nationale, le Bianco, l’administration des impôts ainsi que l’administration des douanes. Ce projet est appelé à rassembler toutes les entités d’enquêtes et d’investigations en matière d’infractions économiques et financières. Nous lançons ainsi un appel à tous pour rejoindre cette plateforme numérique centralisée afin de constituer un réseau vertueux contre le crime organisé.

Je tiens à remercier le programme des nations unies pour le développement pour son appui au SAMIFIN et au programme de lutte contre la corruption à Madagascar. Votre soutien indéfectible nous encourage dans notre lutte contre la corruption, le blanchiment et le crime organisé. Merci au COMESA et au programme MASE pour tout l’accompagnement dont nous avons bénéficié. Madagascar a été l’un des pays privilégiés par rapport à l’appui du programme MASE. Je vous demande d’applaudir nos deux partenaires qui sont à l’origine de l’opérationnalisation de cette plateforme numérique centralisée. Cet outil optimisera les résultats de nos efforts à éradiquer le crime organisé.

Je réitère les remerciements à l’endroit de vous tous qui avez honoré de votre présence la tenue de cette cérémonie de lancement de la plateforme numérique centralisée. Je vous remercie de votre attention.

 

Voir aussi l'Allocution de Madame Marie DIMOND, 
Représentante Résidente du PNUD à l’occasion 
de la remise des matériels au SAMIFIN pour l’opérationnalisation de la plateforme numérique centralisée (PNC)