Découvrez nos publications

Les données statistiques présentées dans ce document proviennent directement du système informatique utilisé par SAMIFIN et recueillies à partir des activités opérationnelles s'étalant du 1er Janvier au 30 Septembre 2019.
Afin de respecter l’engagement de Madagascar par rapport aux recommandations du FMI, les données statistiques sont communiquées trimestriellement et publiées sur notre site web.
Pour de plus amples informations, la Cellule Communication du SAMIFIN est à votre disposition.

Depuis 2016, une nouvelle classification des éléments d’informations que reçoit SAMIFIN a été adoptée. Ainsi ces différentes sortes d’informations sont rassemblées sous l’appellation « Déclarations d’Information Confidentielle » (DIC).

Les DIC comprennent :

-           Les DOS : Déclarations d’Opérations Suspectes ;

-           Les CIF : Compléments d’Informations Financières ayant une DOS mère connue dans la BDD du SAMIFIN susceptibles d’enrichir les connaissances et les renseignements sur les dossiers traités;

-           Les CIC : Communications d'Informations Confidentielles reçues par SAMIFIN dont les informations sont classées au niveau BDD à l’issue d’une appréciation des membres du Collège du SAMIFIN;

-           Les CTR : Cash Transaction Report ou Déclaration de transactions en espèces (regroupant les opérations via téléphonie mobile, de change manuel et de retraits d’espèces) ;

-           Les DDR : Demandes de Renseignements.

Evolution de la répartition des dossiers reçus entre 2012 et 2016

De 2015 à 2016, le nombre de dossiers reçus a augmenté de 31%. En 2016, SAMIFIN a reçus 260 dossiers dont 44% sont considérés comme DOS.

Date de publication : 18 Janvier 2018

1. Evolution de la répartition des dossiers reçus entre 2013 à 2017

De 2016 à 2017, le nombre de dossiers reçus a augmenté de 35%. En 2017, SAMIFIN a reçus 353 dossiers dont 59,2% sont considérés comme DOS.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Evolution du traitement des dossiers au niveau du SAMIFIN

En 2017, SAMIFIN a traité 129 dossiers relatifs à des soupçons de blanchiment. La capacité de traitement a atteint un taux de 85,43% en 2017 s’il était de 93% en 2016 par rapport au nombre de DOS reçues au cours de ces deux exercices.

 

2013

2014

2015

2016

2017

Nombre DOS reçues

137

131

197

115

151

Nombre DOS traitées

81

59

84

107

129

Nombre de DOS CSS 26 11 33 48 13
Nombre de rapport transmis au parquets 43 39 48 47 106
Nombre de rapport d'analyse transmis aux autorités compétentes 4 9 7 58 23

3. Situation des rapports transmis au niveau des autorités de contrôle et administrations spécialisées

Parmi les administrations spécialisées qui sont destinataires des rapports du SAMIFIN, la Direction Générale des Impôts a donné un retour :

 

 

Notification 2016

Notification 2017

Nombre de rapports transmis aux DGI

10

10

Principal

5 450 892 300,86

1 763 847 350,00

Amende

3 451 297 993,69

6 015 272 286,12

Total

8 902 190 294,55

7 779 119 636,12

Recouvré

64 228 926,16

10 168 127,00

 

4. Situation des dossiers transmis au parquet

STADES

 

2012

2013

2014

2015

2016

2017

A - Sur l’ensemble du territoire national

Nombre de DOS traitées et transmises au parquet

16

43

39

38

47

106

B - Situation des DOS transmises, au niveau de la CPAC d’Antananarivo 

 

DOS Transmises à la CPAC

23

19

24

23

41

94

En étude auprès des Magistrats du Parquet (MP)

 

 

2

1

2

9

En cours d’enquêtes auprès P.J. et BIANCO

1

4

13

11

17

54

En attente décisions MP

8

5

5

4

1

19

Classées Sans Suite

4

2

0

0

1

23

Transmises à autre juridiction pour compétence

1

 

 

 

0

1

En cours d'Instruction (Juge d'Instruction)

3

5

3

5

9

36

Pour règlement définitif

1

 

 

1

0

1

Renvoyées devant juridiction de jugement

6

3

1

1

0

16

C - Suivi des DOS renvoyées devant juridiction de jugement par la CPAC d'Antananarivo

 

DOS jugées

 

 

1

 

 

9

Condamnation pour blanchiment

 

 

1

 

 

 

ONL pour blanchiment

 

 

1

 

 

 

 

 

Date de publication : 11 Mars 2019

 

1. Evolution de la répartition des déclarations reçues par SAMIFIN au cours de l'année 2018

 

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Sept.

Oct.

Nov.

Déc.

Total

Déclaration d'opérations suspectes

9

4

13

20

26

15

26

23

13

12

16

07

181

 

Déclaration de transaction en cash

14

9

19

9

12

7

18

17

18

2

10

04

139

Transaction en retrait espèce

846

180

835

111

754

361

710

417

19

 

-

-

-

4233

 

Transaction en Mobile Banking

19457

339

1875

2131

46118

328

36772

49712

3612

-

 

-

-

160344

 

Transaction en Change manuel

168

208

94

974

971

67

45

39

14

-

 

-

24

2565

 

Demande de renseignements

1

1

1

2

4

0

0

1

1

2

 

-

1

14

 

Communication des informations en lien à un dossier existant

0

5

4

8

6

17

7

4

7

5

5

6

65

Communication des informations

0

3

0

0

0

1

1

2

0

4

-

-

11

 

 

2. Sort des Déclarations d'Opérations Suspectes (DOS) traitées et délibérées par SAMIFIN durant l'année 2018

 

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

septembre

Octobre

Nov

Dec

Total

DOS traitées et délibérées

17

24

18

7

9

27

3

6

10

3

14

23

161

DOS Classés sans suite

12

16

7

1

2

19

0

0

9

0

1

18

85

DOS Disséminées

5

8

11

6

7

8

3

6

1

3

13

5

76

DOS transmis Parquet

5

10

9

4

4

4

2

4

1

3

6

05

57

DOS communiquées au BIANCO

0

1

1

0

1

0

0

1

0

0

5

-

9

 

DOS communiquées à la DGD

0

2

2

2

0

2

0

0

0

0

4

-

12

 

DOS communiquées à la DGI

3

7

3

2

2

1

3

4

1

2

5

-

33

 

DOS communiquées à la DGT

1

4

4

1

0

2

0

4

0

1

6

-

23

 

DOS communiquées à la Gendarmerie

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

2

2

 

DOS communiquées à à la CNM

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

5

-

5

DOS communiquées à la Police

0

1

0

0

0

0

0

0

0

0

0

-

1

* Un rapport disséminé peut contenir un ou plusieurs DOS liées

 

3. Etat des rapports transmis par SAMIFIN au niveau des juridictions compétences pour une poursuite judiciaire durant l'année 2018

Juridiction

Nbre

PAC Antananarivo

34

Parquet Toamasina

4

TPI Antalaha

1

TPI Antsiranana

1

TPI Tuléar

3

TPI Antananarivo

1

TPI Antsirabe

1

TPI Fianarantsoa

1

TPI Ihosy

1

TPI Majunga

1

TPI Moramanga

1

Total général

49

 

4. Echanges avec les Cellules de Renseignements Financiers Internationales

Demandes de renseignements provenant des FIU internationales

Pays source

Nom FIU

Demandes reçues

Traitées

Ile Maurice

FIU Mauritius

5

5

France

TRACFIN

2

2

TOTAL

 

7

7

 

Demandes d’information émanant du SAMIFIN à destination des FIU internationales

Pays de destination

Nom FIU

Demandes émises

En cours

Réponses reçues

Emirates des Arabes Unies

AMLSCU

1

1

 

Chine

CAMLMAC

2

1

1

Ile Maurice

FIU Mauritius

11

10

1

Ile Seychelles

Central Bank of Seychelles

3

3

 

Russie

ROSFIN MONITORING FIU RUSSIA

2

2

 

France

TRACFIN

2

 

2

TOTAL

 

21

17

4

 

 

 

6. Montant en jeu

Le total des montants en jeu est en cours de collecte des données.

Télécharger: 

Date de dernière publication : 05 Mai 2020

 

1. Evolution de la répartition des déclarations reçues

 

2. Données globales des DIC reçues par type de déclarant

Type de déclarant

DOS

CIC

CIF

CTR

DDR

Total

Assurance

 

4

 

3

 

7

Banques

145

37

55

30

 

267

Bureaux de change

3

30

 

41

 

74

Casino

1

 

 

 

 

1

Entraide Judiciaire

 

 

 

 

1

1

SRF Homologues

 

1

3

 

3

7

Information publique

4

5

5

 

 

14

Institution de microfinance

 

27

 

5

 

32

Etablissement monnaie électronique

3

 

 

4

 

7

Interpol  Moscou

 

1

 

 

 

1

Fiscal Crime Liaison Officer, British High Commission

 

 

 

 

1

1

Paositra Malagasy

 

2

 

1

 

3

Personne privée

6

3

2

 

 

11

Administration publique

2

3

3

 

2

10

Total

164

113

68

84

7

436

 

 

2. Evolution des dossiers traités et délibérés 

2.1. Vue d’ensemble des DOS sur les cinq dernières années

 

2014

2015

2016

2017

2018

2019

DOS RECUES

131

197

115

151

187

164

DOS TRAITEES

59

94

107

129

161

205

 

 

2.2    Evolution mensuelle des dossiers investigables ayant fait l'objet de traitement et de délibération

2.2.1. Evolution des dossiers traités et délibérés par SAMIFIN ayant fait l'objet d'une transmission au Parquet à la suite d'une investigation menée par SAMIFIN

Juridiction

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Sept

Oct

Nov

Déc

Total

PAC Antananarivo

1

6

8

11

1

11

11

21

11

3

10

1

95

Parquet Antsiranana

 

 

 

2

5

 

 

2

 

 

 

 

9

Parquet Toamasina

2

8

2

 

 

 

 

 

 

 

3

1

16

TPI AMBATOLAMPY

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

TPI ANTALAHA

 

 

 

 

 

 

1

 

 

3

 

 

4

TPI ANTANANARIVO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

 

2

TPI FENERIVE - EST

 

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

TPI NOSY-BE

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

TR TPI AMBANJA

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Total

4

16

12

13

6

11

12

23

11

6

15

2

131

 

2.2.2. Evolution des dossiers traités et délibérés par SAMIFIN ayant fait l'objet d'une communication auprès des administrations spécialisées à la suite d'une investigation menée par SAMIFIN

Administration compétente

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Sept

Oct

Nov

Déc

Total

BIANCO

1

 

2

1

 

 

2

3

 

1

5

 

15

Chambre des notaires

 

 

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

1

Commission de Supervision Bancaire et Financière

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

2

Direction Générale des Douanes

 

11

2

4

1

11

3

2

8

2

 

1

45

Direction Générale des Impôts

7

13

10

8

7

11

4

12

7

5

3

3

90

Direction Générale des Mines

 

1

1

1

 

 

 

 

1

 

4

 

8

Direction Générale du Trésor

 

2

1

5

1

1

3

2

6

2

7

2

32

Commandement de la Gendarmerie Nationale

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

1

 

2

Direction Générale du Commerce

4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4

Total

12

27

16

20

9

23

14

20

22

10

20

6

199

 

2.2.3. Evolution des dossiers traités et délibérés par SAMIFIN ayant fait l'objet d'une communication aux FIU Homologues à la suite d'une investigation menée par SAMIFIN

 FIU homologues

Janv

Fév

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Sept

Oct

Nov

Déc

Total

FIU China (CAMLMAC)

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

 

 

1

FIU Mauritius

 

 

 

 

 

10

 

 

1

 

 

 

11

FIU Seychelles

 

 

 

 

 

10

 

 

 

 

 

 

10

Total

 

 

 

 

 

20

 

 

2

 

 

 

22

 

 

 

4. Echanges administratives auprès des administrations spécialisées

658 demandes d'information émises par SAMIFIN dont 458 réponses et 200 en cours.

 

5. Evolution des échanges avec les FIU Homologues

SRF Homologues

En cours

Information non trouvée

Information trouvée

Total

AMLSCU

1

 

 

1

CAMLMAC

2

 

 

2

FIU Mauritius

15

1

2

18

FIU Seychelles

 

 

4

4

FIU South Africa

1

 

1

2

TRACFIN

9

3

10

22

Total

28

4

17

49

 

5. Infractions d'origine détectées

Infraction d'origine

Nombre de dossiers concernés

Abus de biens sociaux

9

Abus de Confiance

3

Abus de fonction

1

Association de malfaiteurs, vagabondage et mendicité

1

Blanchiment

45

Chèque sans provisions

1

CONFLIT D' INTERET

1

Corruption

8

DETOURNEMENT DE DENIER PUBLIC

2

Escroquerie

9

Exonération et franchise illégale

1

Fausse facture

2

Faux et usage de faux

24

Favoritisme

2

Financement de Terrorisme

8

Fraude douanière

32

Fraude fiscale

91

Fraude minière

2

Infraction aux codes de change

39

Infraction de chèque

1

Lettre de change et du billet

1

PRISE D'EMPLOI PROHIBE

1

Tentative d'escroquerie

1

Traffic illicite pierres précieuses

4

TRAFIC DE BOIS DE ROSE

6

Trafic illicite de devise

1

TRAITE DE PERSONNES

6

usage de prête nom

2

VENTE ILLICITE DE BOISSONS ALCOOLIQUES

2

Vente sans facturation

1

VOL

1

Total

308

 

9. Montant en jeu suite à l'analyse menée par SAMIFIN

9.1. Cumul du montant en jeu pour 2019 : 579 557 330 892,33 Ariary

 
9.2. Evolution du montant en jeu au cours des 05 dernières années
 

Année

2014

2015

2016

2017

2018

2019

Montant en millions Ar

88 298

40 486

92 062

23 3319

113 724

579 557

 
 
 
7. Evolution des rapports transmis aux juridictions compétentes en vue d'une poursuite judiciaire
 

Juridiction compétente

Nombre de rapports transmis

 Tribunal de Première Instance Ambatolampy

1

 Tribunal de Première Instance Fénerive-Est

1

Pôle Anti-Corruption Antananarivo

59

Parquet Antsiranana

5

Tribunal de Première Instance Ambanja

1

Tribunal de Première Instance Antalaha

3

Tribunal de Première Instance Antananarivo

1

TPI NOSY-BE

1

Tribunal de Première Instance Toamasina

7

Total

79

Un rapport d'analyse peut contenir un ou plusieurs DOS.

 

8. Evolution des rapports d'analyse transmis aux administrations spécialisées en vue d'une poursuite administrative

Administration compétente

Nbre de rapport transmis

 Chambre de Notaires

1

 Direction Générale du Commerce

1

 Commission de Supervision Bancaire et Financière

1

 Direction Générale des Douanes

16

 Direction Générale des Impôts

52

 Direction Générale du Trésor

20

 Commandement de la Gendarmerie Nationale

3

Ambassade de France

1

BIANCO

11

Direction Générale des Mines

2

Total

108

Un rapport d'analyse peut contenir un ou plusieurs DOS

 

Nombre d'opposition d'une opération bancaire en débit : 15

.

Télécharger: 

Date de publication : 08 Janvier 2021

 

1. Evolution des déclarations reçues

1.1. Répartition des DIC

Cette partie décrit brièvement l’évolution des DIC reçues.

Depuis 2016, une nouvelle classification des éléments d’informations que reçoit SAMIFIN a été adoptée. Ainsi ces différentes sortes d’informations sont rassemblées sous l’appellation « Déclarations d’Information Confidentielle » (DIC).

Les DIC sont classées par type :

  • CIC : Complément d'Informations Confidentielles et des informations classées au niveau BDD à l’issue d’une appréciation des DOS reçues par SAMIFIN;
  • CIF : Complément d’Informations Financières ayant une DOS mère dans la BDD du SAMIFIN (des réponses à des demandes d’informations émises par SAMIFIN à des partenaires publics institutionnels et des autorités nationales détenteurs de données susceptibles d’enrichir les connaissances et les renseignements sur les dossiers traités) ;
  • CTR : Cash Transaction Report ou Déclaration de transactions en espèces (regroupant les opérations via téléphonie mobile, de change manuel et de retraits d’espèces) ;
  • DOS : Déclarations d’Opérations Suspectes ;
  • DDR : Demandes de Renseignements.

Cette répartition est représentée par le graphique ci-dessous :

1.2. Sources de déclarations parvenues au SAMIFIN

Comme expliqué préalablement, les sources de déclarations parvenues au SAMIFIN sont décrites au tableau ci-dessous :

Déclarant

CIC

CIF

CTR

DDR

DOS

Total

Assurances

5

 

1

 

 

6

Banques

45

45

21

 

149

260

Bureaux de change

12

 

20

 

 

32

Entraide judiciaire

 

 

 

1

 

1

FIU homologues

 

 

 

4

2

6

Information à caractère public

1

2

 

 

3

6

Institution de microfinance

24

 

 

 

 

24

Société Civile

 

 

 

 

1

1

Particulier

4

8

 

1

16

29

Administration publique spécialisée

8

1

 

7

3

19

Total

99

56

42

13

174

384

La répartition est représentée par le graphe ci-dessous :

1.3. Evolution des CTR reçues

La déclaration des transactions en espèces trouve son fondement dans les limites à l’emploi d’espèces et de titres au porteur énoncée dans l’ancienne loi n° 2004-020 du 19 août 2004 sur le blanchiment, le dépistage, la confiscation et la coopération internationale en matière de produits du crime. Une déclaration devait être faite à l’unité de renseignements financiers en cas de dérogation à cette règle, précisant les modalités de l’opération, ainsi que l’identité des parties.
La loi n°2018-043 du 13 février 2019 sur la LBC/FT, nouvellement promulguée, ne prévoit plus ces limites à l’utilisation d’espèces (suppression du seuil de 10 millions d’Ariary).
Les CTR sont comptabilisées dans les réceptions de DIC par nombre de déclarations. Une déclaration envoyée par un établissement assujetti contient plusieurs opérations exécutées à son niveau.

Transactions en espèces

Banques

Bureaux de change

Assurance

Total

Opérations de changes

 

734

 

734

Paiement mobile et électronique

3931

   

3931

Transactions Western Union

528

   

528

Autres

 

 

367

367

Total

4459

734

367

5560

 

1.4. Type d'opérations suspectes ayant motivé la déclaration

Opérations suspectes ayant motivé la déclaration

Fréquence

Autres

47

Cumul des versements espèces au crédit du compte du client

2

Dépôt d'espèces

5

Détournement et blanchiment des fonds

3

Evasion Fiscale

1

Opération au crédit du compte

1

Opérations de changes

31

Opérations de crédit

3

Paiement mobile et électronique

10

Remise chèque

2

Remise de chèque

1

Retrait espèces précédé d'un virement

1

Retraits de fonds

13

Retraits par carte

2

Trafic d'or et de devise

2

Transactions Western Union

10

Transferts internationaux

45

Usage de chèque

5

Versement en compte

72

Versement en espèces

22

Versement espèces et remise de chèques

5

Versement et Retrait d'Espèces

3

Versement suivi d'une opération de transfert

2

Versements d'espèces suivis de virements de fonds

2

Versements espèces et Virements étrangers

3

Versements espèces suivis de débits multiples par cartes bancaires à l'étranger.

7

Virement et transfert nationaux

11

Virement International

3

Virement International reçu

1

Virements reçus

12

Virements, versements espèces, remises chèque

3

Total

330

 

2.Evolution des DOS traitées et délibérées

2.1. Evolution mensuelle des DOS investigables ayant fait l'objet de traitement et de délibération

Le traitement des DOS comprend un processus complexe et chaque cas est doté d’une particularité qui rend la durée de traitement plus ou moins longue. A l’issue de l’analyse, des rapports de renseignements sont établis et font l’objet de délibération pour décider du sort de ces dossiers. Il est important de préciser qu’un rapport peut regrouper plusieurs DOS, appelées « DOS liées ».

 

janv

févr

mars

avr

mai

juin

juil

août

sept

oct

nov

déc

TOTAL

Taux

Classé sans suite

2

 

 

 

4

4

3

2

8

6

1

2

32

24%

Disséminé

8

14

25

3

12

10

6

11

5

8

 

1

103

76%

TOTAL

10

14

25

3

16

14

9

13

13

14

1

3

135

100%

 

2.2. Vue d’ensemble des DOS sur les cinq dernières années

 

2014

2015

2016

2017

2018

2019

2020

DOS RECUES

131

197

115

151

187

164

174

DOS TRAITEES

59

94

107

129

161

205

135

 

2.3. Infractions d'origine détectées et crimes émergent

Les principales infractions identifiées au cours de l’analyse des DOS pour l'année 2020 se présentent comme suit :

2.4. Cas de blanchiment détecté

Le cas de blanchiment détecté par SAMIFIN sur les dossiers traités est de 83.

 

2.5. Montant en jeu suite à l'analyse menée par SAMIFIN

Le montant en jeu représente la somme des flux générés par les activités criminelles lors du processus de BC/FT. Il résulte de l’estimation faite par les analystes du SAMIFIN à la suite de l’analyse des DOS transmises. Le montant en jeu présenté dans le tableau est relatif aux dossiers disséminés par SAMIFIN. Le montant définitif est arrêté par décision du Tribunal au moment du jugement.

2.5.1. Montant estimatif : 578 139 823 495,02 MGA
 
 
2.5.2 Evolution du montant en jeu

Année

2014

2015

2016

2017

2018

2019

2020

Montant en millions Ar

88 298

40 486

92 062

233 319

113 724

579 557

578 139

 

3. Evolution des échanges d'information

3.1. Echanges avec les FIU homologues

 

Janv

Févr

Mars

Avr

Mai

Juin

Juil

Août

Sept

Oct

Nov

Déc

TOTAL

CAMLMAC

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

CTIF

 

 

 

 

 

 

 

1

 

1

 

 

2

FIU Cambodge

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

1

FIU India

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

1

FIU Mauritius

 

3

1

 

2

2

 

 

 

2

 

 

10

FIU Seoul

 

 

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

1

FIU Seychelles

 

 

1

 

 

1

 

 

 

 

 

 

2

FIU South Africa

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

1

ROSFIN MONITORING FIU RUSSIA

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

TRACFIN

 

2

 

 

1

3

 

 

2

1

 

 

9

TOTAL

 

7

2

0

4

8

0

2

2

4

0

0

29

3.2. Echanges avec les administrations publiques

Administration

Janv

Fév

Mars

Avr

Mai

Juin

Juil

Août

Sept

Oct

Nov

Déc

Total

ANOR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

 

 

2

CIRDOMA

   3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3

APMF

1

1

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3

BCMM

 

 

 

 

 

 

 

1

 

2

 

 

3

BFM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

1

BIANCO

3

1

 

 

 

1

 

1

1

 

1

1

9

EDBM

 

2

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3

CIS

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

CNM

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

1

CPF

 

 

 

 

 

 

 

1

 

1

1

 

3

DGAT

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

ARMP

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

1

DGD

2

10

2

 

3

9

 

2

1

17

4

3

53

DGI

5

8

1

 

 

18

 

 2

3

17

1

 

55

DGT

1

 1

 

 

 

1

1

 

10

DGFP

 

 

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

1

DGFPE

 

 

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

1

DIE

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

 

5

CIM

2

3

 

 

 

1

 

 

 

17

3

4

30

COMGN/SEG

 

2

 

 

 

2

 

 

3

 

2

2

11

DGPN/MSP

4

6

1

 

4

3

 

1

2

5

4

6

36

FOKONTANY

11

2

2

 

2

9

 

1

2

2

3

 

34

RCS

 

1

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

2

TOTAL

36

37

9

 

9

48

 

12

13

65

22

17

268

4. Evolution des rapports transmis

4.1. Transmission des rapports d’analyse aux juridictions compétentes en vue d'une poursuite judiciaire

Quand l’analyse révèle un ou plusieurs « indices sérieux » d’activité de BC/FT, les rapports d’analyse doivent être transmis aux autorités judiciaires qui ordonnera une enquête complémentaire ou une poursuite, le cas échéant. Ces transmissions sont souvent accompagnées d’une transmission parallèle auprès d’une ou de plusieurs administrations spécialisées concernées par les infractions d’origine détectées.

Autorité judiciaire

janv

févr

mars

avril

mai

juin

juil

août

sept

oct

nov

déc

Total

PAC Antananarivo

3

5

8

 

3

8

 

 

 

 

6

 

33

TPI ANTALAHA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

1

TPI ANTANANARIVO

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

2

TPI TOAMASINA

1

 

 

 

1

1

 

 

 

 

 

 

3

TPI TOLIARA

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

1

Total

4

5

9

 

5

9

 

 

 

 

7

1

40

4.2. Transmission des rapports d'analyse aux administrations publiques spécialisées en vue d'une poursuite administrative

Les administrations spécialisées comprennent la Direction Générale des Impôts (DGI), la Direction Générale des Douanes (DGD), la Direction Générale du Trésor Public (DGT), la Direction Générale des Mines (DGM); les autorités de supervision ou de régulation comme la CSBF, la Chambre des Notaires, le Ministère du Commerce et de la Consommation, ainsi que le BIANCO et d’autres instances.

Les transmissions sont déterminées par le secteur dans lequel les infractions d’origine de l’infraction de BC/FT ont été détectées. Elles sont effectuées auprès d’une ou de plusieurs de ces administrations.

Lorsque l’analyse ne permet pas détecter des indices sérieux de BC/FT, mais permet toutefois d'identifier d’autres infractions incidentes, les rapports sont transmis auprès de ces administrations uniquement. Dans le cas de détection d’indice sérieux, les transmissions peuvent être effectuées de façon parallèle à l’autorité judiciaire et aux administrations spécialisées. 

Administration

janv

févr

mars

avril

mai

juin

juil

août

sept

oct

nov

déc

Total

Taux

BIANCO

 

2

1

 

2

2

 

 

 

 

 

 

7

21%

DGD

 

2

2

 

1

3

 

 

 

 

 

 

8

24%

DGI

2

2

1

 

1

4

 

 

 

 

 

 

10

30%

DGPN

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

3%

DGT

3

1

1

 

 

2

 

 

 

 

 

 

7

21%

Total

6

7

5

 

4

11

 

 

 

 

 

 

33

100%

 

5. Nombre d'opposition d'une opération bancaire en débit :

Conformément à la loi et en cas d’indice sérieux de BC/FT, SAMIFIN procède à une opposition de compte bancaire d’une durée de 48H. Le cumul des comptes bloqués est de 35

 

6. Statut des personnes suspectes

6.1.Profil

Profil

Nombre

Administrateur

1

Agriculteur

2

Ancien gérant

3

Ancien Ministre

2

Ancien SG

1

Associé

4

Avocat

1

Cadre du secteur public

4

Chauffeur

1

Commerçant

21

Commercial

1

Conseiller

2

Consultant

2

Coursier

2

Détaillant

1

Dirigeant ou Directeur du Secteur Privé

62

Employé d’une banque

1

Enseignant

1

Entrepreneur

8

Etudiant

2

Expatrié

1

Fonctionnaire

2

Hôtelier

1

Importateurs/Exportateurs

7

Inconnue

3

Juriste

1

Maire

1

Ménagère

1

Ministre

1

Officier de l'Armée Malagasy

3

Opérateur Economique

9

Policier

1

PRMP

2

Professeur

3

Propre patron

1

Réceptionniste

1

Rentier

1

Retraitée

2

Secrétaire comptable

1

Sultan

1

Technicien

2

Total

167

 

6.2. Nationalité des personnes suspectes

Nationalité

Nombre

Taux

Allemand

1

0,49%

Chinois

3

1,46%

Emirien

2

0,97%

Finlandais

2

0,97%

Français

12

5,83%

Guinéen

2

0,97%

Indien

8

3,88%

Malagasy

171

83,01%

Sud-Africain

3

1,46%

Sud-Coréen

1

0,49%

Yéménite

1

0,49%

 

6.3. Catégorie professionnelle

7. Personnes morales suspectes

Forme

Nombre

Association

4

Entreprise individuelle

32

EURL

2

SA

6

SARL

37

SARLU

21

SASU

1

 

Date de publication : 08 Juillet 2021 à 13:30 GMT+3

1. Evolution des déclarations reçues

1.1. Répartition des DIC

Cette partie décrit brièvement l’évolution des DIC reçues.

Depuis 2016, une nouvelle classification des éléments d’informations que reçoit SAMIFIN a été adoptée. Ainsi ces différentes sortes d’informations sont rassemblées sous l’appellation « Déclarations d’Information Confidentielle » (DIC).

Les DIC sont classées par type :

  • DOS : Déclarations d’Opérations Suspectes
  • DDR : Demandes de Renseignements
  • CTR : Cash Transaction Report ou Déclaration de transactions en espèces (regroupant les opérations via téléphonie mobile, de change manuel et de retraits d’espèces) ;
  • CIF : Complément d’Informations Financières ayant une DOS mère dans la BDD du SAMIFIN (des réponses à des demandes d’informations émises par SAMIFIN à des partenaires publics institutionnels et des autorités nationales détenteurs de données susceptibles d’enrichir les connaissances et les renseignements sur les dossiers traités) ;
  • CIC : Complément d'Informations Confidentielles et des informations classées au niveau BDD à l’issue d’une appréciation des DOS reçues par SAMIFIN;

Cette répartition est représentée par le graphique ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1.2. Sources de déclarations parvenues au SAMIFIN

Comme expliqué préalablement, les sources de déclarations parvenues au SAMIFIN sont décrites au tableau ci-dessous :

La répartition est représentée par le graphe ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1.3. Evolution des CTR reçues

La déclaration des transactions en espèces trouve son fondement dans les limites à l’emploi d’espèces et de titres au porteur énoncée dans l’ancienne loi n° 2004-020 du 19 août 2004 sur le blanchiment, le dépistage, la confiscation et la coopération internationale en matière de produits du crime. Une déclaration devait être faite à l’unité de renseignements financiers en cas de dérogation à cette règle, précisant les modalités de l’opération, ainsi que l’identité des parties.
La loi n°2018-043 du 13 février 2019 sur la LBC/FT, nouvellement promulguée, ne prévoit plus ces limites à l’utilisation d’espèces (suppression du seuil de 10 millions d’Ariary).
Les CTR sont comptabilisées dans les réceptions de DIC par nombre de déclarations. Une déclaration envoyée par un établissement assujetti contient plusieurs opérations exécutées à son niveau.

Transactions en espèces

Banques

Bureaux de change

Assurance

Total

Opérations de changes

 

39

 

39

Paiement mobile et électronique

721

   

721

Transactions Western Union

64

   

64

Autres

       

Total

785

39

 

824

 

1.4. Type d'opérations suspectes ayant motivé la déclaration

Opérations suspectes ayant motivé la déclaration

Fréquence

Autres

8

Détournement et blanchiment des fonds

1

Opérations de casino

1

Opérations de changes

50

Paiement mobile et électronique

6

Rapatriement de devises

3

Rapatriement de fonds

1

Remise de chèque

3

Remise Libre IMPORT

1

Retrait d'espèces

1

Retraits de fonds

3

Retraits par carte

1

Trafic d'or et de devise

3

Transactions Western Union

4

Transferts internationaux

18

Usage de chèque

4

Vente de devises

1

Versement en compte

71

Versement en espèces

40

Versement espèces et remise de chèques

7

Versement et Retrait d'Espèces

1

Versements espèces et Virements étrangers

3

Versements espèces suivis de débits multiples par cartes bancaires à l'étranger.

6

Versements espèces, Virement domestiques et Virement étrangers

2

Virement - Remise chèque

1

Virement émis

9

Virement et transfert nationaux

42

Virement International reçu

3

Virements reçus

20

Virements, versements espèces, remises chèque

5

Total

319

 

1.5. Evolution du système Gateway version 1.1 utilisé par les déclarants

1.51. Etat des télédéclarations effectuées via le système Gateway

 

Janv

Fév

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil

Aout

Sept

Oct

Nov

Déc

Total

Caisse d'Epargne

1

                     

1

Banques

51

158

7

11

12

22

           

261

Bureaux de change

2

   

2

 

1

           

5

Total

53

158

7

13

12

23

           

266

1.5.2. Etat des échanges sur Gateway effectuées via le système Gateway

 

Janv

Fév

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil

Aout

Sept

Oct

Nov

Déc

Total

Banques

0

2

32

20

24

25

           

103

EME

4

2

1

1

2

10

           

20

Total

4

4

33

21

26

26

           

123


 

2.Evolution des DOS traitées et délibérées

2.1. Evolution mensuelle des DOS investigables ayant fait l'objet de traitement et de délibération

Le traitement des DOS comprend un processus complexe et chaque cas est doté d’une particularité qui rend la durée de traitement plus ou moins longue. A l’issue de l’analyse, des rapports de renseignements sont établis et font l’objet de délibération pour décider du sort de ces dossiers. Il est important de préciser qu’un rapport peut regrouper plusieurs DOS, appelées « DOS liées ».

 

Janv

Fév

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil

Aout

Sept

Oct

Nov

Déc

Total

Dossier classé sans suite

05

13

03

                 

21

Rapport d’analyse disséminé

02

06

11

                 

19

Total

07

19

14

                 

40

 

 

 

 

 

 

 

 

2.2. Vue d’ensemble des DOS sur les cinq dernières années

 

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

DOS RECUES

197

115

151

187

164

174

66

DOS TRAITEES

94

107

129

161

205

135

40

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2.3. Infractions d'origine détectées et crimes émergents

Les principales infractions identifiées au cours de l’analyse des DOS pour l'année 2021 se présentent comme suit :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2.4. Cas de blanchiment détecté

Le cas de blanchiment détecté par SAMIFIN sur les dossiers traités est de 11.

 

2.5. Montant en jeu suite à l'analyse menée par SAMIFIN

Le montant en jeu représente la somme des flux générés par les activités criminelles lors du processus de BC/FT. Il résulte de l’estimation faite par les analystes du SAMIFIN à la suite de l’analyse des DOS transmises par les établissements assujettis. Le montant en jeu relatif aux dossiers disséminés par SAMIFIN est estimé à  299 247 773 819,00 MGA soit 76 769 369 USD(*) . Le montant définitif est arrêté par décision du Tribunal au moment du jugement.

Le tableau ci-dessous représente l’évolution du montant en jeu par année :

 

 

 

 

 

 

 

 

Soit en USD :

Année

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

millions USD(*)

10,4

23,6

59,9

29,2

148,7

148,3

76,8

 

* : Cours de change en date du 02 Juillet 2021 ( 1 USD = Ar 3 898 ), Source www.banky-foibe.mg

 

3. Evolution des échanges d'information

3.1. Echanges avec les FIU homologues

 

Janv

Févr

Mars

Avr

Mai

Juin

Juil

Août

Sept

Oct

Nov

Déc

Total

AMLSCU

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

CAMLMAC

 

 

 

1

1

 

 

 

 

 

 

 

2

CTIF

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

DUBAI EMIRATS

 

2

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

3

FIU Germany

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

1

FIU India

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

FIU Mauritius

4

2

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

7

FIU South Africa

1

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

2

ROSFIN MONITORING FIU RUSSIA

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

TRACFIN

1

1

1

1

1

 

 

 

 

 

 

 

5

Total

9

5

1

4

5

 

 

 

 

 

 

 

24

 

3.2. Echanges avec les administrations publiques spécialisées

Administration

janv

févr

mars

avr

mai

juin

juil

août

sept

oct

nov

déc

Total

ACM

 

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

ANOR

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

 

 

3

APMF

 

2

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

3

BCMM

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

 

 

2

BIANCO

1

 

 

 

3

 

 

 

 

 

 

 

4

CGAS

 

 

 

1

 

1

 

 

 

 

 

 

2

CIM

0

2

0

1

14

2

 

 

 

 

 

 

19

CIRDOMA

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

CIS

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

1

CNM

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

CPF

 

3

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4

COMMUNE

 

1

 

 

8

 

 

 

 

 

 

 

9

DGD

3

3

1

1

4

2

 

 

 

 

 

 

14

DGFAG

 

 

3

 

2

 

 

 

 

 

 

 

5

DGFOP

 

 

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3

DGI

2

3

3

2

3

2

 

 

 

 

 

 

15

DGT

1

2

1

 

 

1

 

 

 

 

 

 

5

DIE

 

1

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

COMGN

 

3

3

 

1

 

 

 

 

 

 

 

7

DGPN

2

5

4

1

4

3

 

 

 

 

 

 

19

DGT

 

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

FOKONTANY

 

14

13

3

38

2

 

 

 

 

 

 

70

MICA

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

1

PAC

1

1

 

 

2

 

 

 

 

 

 

 

4

PRMP

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

SPD

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

TPI

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

1

Total

10

48

34

9

86

15

 

 

 

 

 

 

202

 

4. Evolution des rapports transmis

4.1. Transmission des rapports d’analyse aux juridictions compétentes en vue d'une poursuite judiciaire

Quand l’analyse révèle un ou plusieurs « indices sérieux » d’activité de BC/FT, les rapports d’analyse doivent être transmis aux autorités judiciaires qui ordonnera une enquête complémentaire ou une poursuite, le cas échéant. Ces transmissions sont souvent accompagnées d’une transmission parallèle auprès d’une ou de plusieurs administrations spécialisées concernées par les infractions d’origine détectées.

Autorités judiciaires

Janv

Fév

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil

Aout

Sept

Oct

Nov

Déc

Total

PAC Antananarivo

6

6

3

                 

15

TPI NOSY-BE

   

1

                 

1

TPI TOAMASINA

1

                     

1

Total

7

6

4

                 

17

 

4.2. Transmission des rapports d'analyse aux administrations publiques spécialisées en vue d'une poursuite administrative

Les administrations spécialisées comprennent la Direction Générale des Impôts (DGI), la Direction Générale des Douanes (DGD), la Direction Générale du Trésor Public (DGT), la Direction Générale des Mines (DGM); les autorités de supervision ou de régulation comme la CSBF, la Chambre des Notaires, le Ministère du Commerce et de la Consommation, ainsi que le BIANCO et d’autres instances.

Les transmissions sont déterminées par le secteur dans lequel les infractions d’origine de l’infraction de BC/FT ont été détectées. Elles sont effectuées auprès d’une ou de plusieurs de ces administrations.

Lorsque l’analyse ne permet pas détecter des indices sérieux de BC/FT, mais permet toutefois d'identifier d’autres infractions incidentes, les rapports sont transmis auprès de ces administrations uniquement. Dans le cas de détection d’indice sérieux, les transmissions peuvent être effectuées de façon parallèle à l’autorité judiciaire et aux administrations spécialisées. 

 

Janv

Fév

Mars

Avril

Mai

Juin

Juil

Aout

Sept

Oct

Nov

Déc

Total

BIANCO

1

 

1

                 

2

DGD

3

1

                   

4

DGI

5

3

1

                 

9

DGT

5

3

1

                 

9

Total

14

7

3

                 

24

 

5. Nombre d'opposition d'une opération bancaire en débit :

Conformément à la loi et en cas d’indice sérieux de BC/FT, SAMIFIN procède à une opposition de compte bancaire d’une durée de 48H. Le cumul des comptes bloqués est au nombre de 13.

 

6. Profil des personnes physiques suspectes

6.1. Fonction occupée par les personnes suspectes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.2. Nationalité des personnes suspectes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.3. Catégorie professionnelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7. Profil des personnes morales suspectes

Forme

Nbe

 Entreprise individuelle

4

SA

5

SARL

25

SARLU

16

Total

50

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Secteur d'activité

Nbe

Hébergement / Restauration

1

Industries extractives

5

 

 

 

 

 

 

Sous secteur

Nbe

Filière or

6

Pierres précieuses

1

 

8. Evolution du fichier central FIC.PNC.MG

La plateforme numérique centralisée dénommée « FIC.PNC.MG » a été lancée officiellement en Mars 2020. A cause de la pandémie COVID-19 et des mesures sanitaires prises par l’Etat Malagasy le 17 Mars 2020, l’opérationnalisation du « FIC.PNC.MG » n’a été effective qu’au début de l’année 2021.

8.1. Evolution du fichier central communiqué par les administrations publiques spécialisées ayant adhéré à la charte du système FIC.PNC.MG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8.2. Evolution des correspondances administratives effectuées à travers le système FIC.PNC.MG

 

 

 

 

 

 

8.3. Evolution du fichier central communiqué par les administrations publiques spécialisées ayant adhéré à la charte FIC.PNC.MG

 

 

  1. Publié le Mardi, 13 Juillet, 2021 - 13:00

    Dans une démarche de concertation et dans le cadre de la célébration de la Journée Africaine de la Lutte Contre la Corruption, les organes du SAC (CSI-BIANCO-SAMIFIN-PAC) organisent une conférence débat portant sur le développement des communautés régionales en Afrique et dont le thème est le suivant : « Communautés économiques régionales – acteurs essentiels dans la mise en œuvre de la Convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption ».

     

    L’activité s'est tenue durant la matinée du 09 Juillet 2021 auprès du Ministère des Affaires Étrangères Anosy avec la participation de 03 panélistes à savoir :

    , ,


  2. Publié le Jeudi, 24 Juin, 2021 - 09:35

    SAMIFIN a reçu 55 dossiers de candidature répartis comme suit :

    - 27 candidats pour le poste de Chef de Service Etudes :


  3. Publié le Jeudi, 17 Juin, 2021 - 10:00

    Monsieur Mamitiana RAJAONARISON a rendu visite au Président du Sénat à son bureau à Anosy.

    Ce fut l'occasion pour le Directeur Général du SAMIFIN de renforcer la coopération auprès de cette institution de la République à travers l'expertise apportée par le SAMIFIN dans le domaine législatif en matière de blanchiment de capitaux, de financement du terrorisme, de corruption et de recouvrement des avoirs illicites, pour l'émergence économique du pays.


  4. Publié le Jeudi, 17 Juin, 2021 - 09:30

    Monsieur Mamitiana RAJAONARISON a rendu visite au Directeur Général de la Police Nationale, Monsieur le Contrôleur Général de Police RATOKOTOZANANY Danny Marius, à son bureau auprès du Ministère de la Sécurité Public à Anosy.

    Il s'agit d'une première visite de courtoisie effectuée par le nouveau Directeur Général du SAMIFIN depuis sa nomination. L'objet de la rencontre est porté sur le renforcement de coopération entre la Police Nationale et le SAMIFIN, la préparation à la réunion de suivi-évaluation du système PNC ainsi qu'un projet de signature de convention de partenariat.


Pages

  1. Jeudi, 29 Avril, 2021 - 08:00

     



  2. Vendredi, 2 Avril, 2021 - 08:00

    Déceler les cas de blanchiment de capitaux. C’est le principal objectif fixé par le nouveau Directeur général (DG) du Service des renseignements financiers (Sami­fin), Mamitiana Rajaona­ri­son, à la suite de sa passation de service avec le DG sortant, hier à Ambohijanaka. Il indique que pour bien traquer les flux financiers illicites, dénoncer les faits ne suffit plus. Une nouvelle stratégie s’impose.
    «Malgré le fait que la Loi régissant les établissements fi­nan­ciers ait instauré une obligation de déclaration d’opération sus­­pecte, cela a des limites. Et pour cause, de nombreuses trans­actions ne passent pas au niveau de ces établissements», a expliqué Mamitiana Rajao­na­rison.



  3. Vendredi, 2 Avril, 2021 - 08:00

    La passation de service entre le nouvel homme fort du Samifin et son prédécesseur s’est déroulée, hier. D’entrée, le nouveau directeur général donne le ton de ce que sera son mandat.

    Droiture et audace. C’est le leitmotiv mis en avant par Mamitiana Rajaonarison, nouveau directeur général du Service de renseignement financier (Samifin). À l’entendre, ce sont également les mots d’ordre qui devront guider, dorénavant, les actions de cette entité.



  4. Vendredi, 26 Mars, 2021 - 08:00

    Mamitiana Rajaonarison, directeur territorial du Bianco Toliara devient le DG de SAMIFIN. Il avance de nouvelles approches pour lutter contre le blanchiment de capitaux.

    L’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Mamitiana Rajaonarison, 48 ans, ayant été meilleur sur quinze prétendants au poste, et annoncé au dernier conseil des ministres, entend donner un nouveau souffle à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme à Madagascar. De la manière dont il a géré la lutte contre la corruption dans la province de Toliara ces trois dernières années, le nouveau DG de SAMIFIN, s’est vu compétent, pour améliorer la lutte dans son ensemble.



Pages

Pages

Le Service de Renseignements Financiers de Madagascar, SAMIFIN, a conclu des conventions de partenariats ou Memorandum of Understanding (MoU) avec les Service de Renseignements Financiers étrangers.

Au niveau Régional

FIU

Date de Signature

SENEGAL CENTIF Senegal 04/12/2020
ZIMBABWE FIU Zimbabwe 24/08/2020
Kingdom of Cambodia FIU Cambodia 09/03/2020
République Démocratique du Congo FIU Congo 15/11/2019
ANGOLA FIU Angola 06/09/2018
KENYA FRC 13/04/2018
SWATZILAND FIU 11/04/2018
ETHIOPIE FIU 11/04/2018

OUGANDA

FIA

16/10/2017

MALAWI

FIU

27/12/2016

ZAMBIE

FIC

08/12/2016

AFRIQUE DU SUD

FIC

27/08/2015

SEYCHELLES

FIU

02/11/2012

Au niveau International

FIU

Date de Signature

CHINE

CAML-MAC

28/04/2015

THAILANDE

AMLO

23/10/2012

BELGIQUE

CTIF-CFI

02/10/2012

EMIRATS ARABE UNIS

AMLSCU

13/06/2012

 

  • Publié le: 22/10/19

    Dans le cadre de la vulgarisation de la Lutte Contre le Blanchiment et le Financement du Terrorisme (LBC/FT) le SAMIFIN a effectué une séance de sensibilisation dans la région Vatovavy Fito Vinany - Manakara les 14 et 15 Octobre 2019 et dans la région Atsimo Atsinanana - Fararafangana les 16 et 17 Octobre 2019.


  • Publié le: 10/09/19

    Dans le cadre de son programme de travail annuel, l’atelier portant sur la sensibilisation et formation des acteurs du système de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme dans la région MENABE s’est tenu à Morondava les 20 et 21 Août 2019.

    L’atelier vise à sensibiliser les différents intervenants dans le dispositif de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme et a vu la présence de l'Association des Journalistes.

    05 thèmes ont été abordés durant les 02 jours à savoir :


  • Publié le: 22/07/19

    Dans le cadre de la sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) à l'endroit du secteur des Assurances, Monsieur Mohamed DAOUD, Directeur du Développent de la conformité chez Thomson Reuters (maintenant Refinitiv) pour le Moyen-Orient et l’Afrique, est de passage à Madagascar durant la semaine du 15 au 18 Juillet 2019.


Pages

Depuis l'adhésion du SAMIFIN à la Charte d'Accès à l'Information et au Partage de Connaissance initiée par le CSI en 2013, des efforts ont été entrepris en interne dans le domaine de la gestion documentaire et de la communication à l'endroit du public.
En effet, notre stratégie de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme lancé en 2016 donne priorité au volet communication.
Des dispositifs ont été ainsi renforcés notamment la construction d'un nouveau bâtiment du SAMIFIN pour l'année 2019 dont une salle dédiée à la médiathèque sera aménagée et ouverte au public ainsi que la dématérialisation du processus métier liée à la gestion documentaire.
Cet outil PMB vous aidera à approfondir vos connaissances surtout dans le domaine de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme à Madagascar.

Bonne visite en cliquant sur le bouton ci-dessous :

 

Les institutions du système anti-corruption :

 

Les instititions de la République de Madagascar :

 

Les membres du Gouvernement de la République de Madagascar :

 

Les autorités de contrôle et supervision

 

Les institutions partenaires régionales :

 

Les institutions partenaires internationales :

 

Les partenaires techniques et financiers:

 

Les cellules de renseignements financiers étrangères :

 

Les parrains du SAMIFIN pour l'intégration du Groupe Egmont :

  • Tracfin France
  • FIU Angola
  • FIU Mauritius